A lucid comment – in French – left regarding a presentation in France, by a lawyer called Damien Viguier, on the subject of the French government’s responsibility in the chaos in the Middle East. (Damien Viguier : « Chaos au Proche-Orient : les responsabilités du gouvernement français »). The clip from the presentation posted, although quite short, is quite good as well.

Conférence donnée samedi 19 mars 2016 au colloque de CIVITAS : « De la guerre au Proche-Orient à l’immigration et au terrorisme en Europe » (more  clips from the conference here)

As Mr. Viguier underscores, the problem we have in the world today is that we have terrorist governments. I would add that the so-called terrorist groups like ISIS are like mosquitoes compared to the horror and the scale of crimes that terrorist governments are carrying out. Three of the most barbaric terrorist governments are the US, the UK, and France.

From a legal perspective, another of his points is very interesting – he says we must judge Laurent Fabius for murder, the murder of countless innocent people in the Middle East. (Fabius was France’s Minister of Foreign Affairs until recently). And we must avoid trying to frame the crimes of France in these wars as “war crimes”. He advocates trying them within the standard legal and internal apparatus of each country, in this case, France.

To which, a commenter added this little manual:

Petit manuel de déstabilisation d’un régime hostile

1°) Être une puissance impériale
2°) Financer tout mouvement d’opposition, aussi minuscule soit-il, revendiquant une démocratie à l’occidentale.
3°) Repérer les futurs possibles leaders et organiser des stages de formation à l’agitation à leur intention
4°) Donner un retentissement international à toute manifestation de l’opposition grâce aux médiats aux ordres.
5°) Mettre en exergue la répression brutale que ne manquera pas de commettre le régime en place.
6°) Placer quelques snipers sur les parcours des manifestants, et tirer à la fois sur la foule et les forces de l’ordre en place.
7°) Dénoncer la barbarie de la répression.
8°) Armer clandestinement des groupuscules étrangers extrémistes animés par une idéologie suicidaire, les appeler rebelles et combattants de la liberté.
9°) Présenter ces groupuscules comme un mouvement populaire.
10°) Organiser aux frontières du pays des bases d’entrainement à la guérilla qui seront présentées comme des camps de réfugiés.
11°) Organiser le blocus de toute voix dissidente par une censure de fait.
12°) Organiser des coordinations d’opposants dans une capitale étrangère, et n’accepter que les informations provenant de cette source.
13°) Bombarder, si le contexte international le permet, l’armée régulière, tout en affirmant qu’il s’agit de protéger la population de la répression du dictateur qui menaçait de massacrer son peuple.

Logiquement, le pouvoir en place tombe à plus ou moins court terme, le chaos s’installe pour de longues années, vous avez atteint votre objectif : vous n’avez plus de pouvoir fort face à vous, vous pouvez piller sans vergogne les richesses du pays, il vous suffira d’entretenir les conflits internes (ethniques, religieux…) en organisant un attentat suicide de temps en temps. Toute couverture médiatique est maintenant superflue.
Toute ressemblance avec une quelconque situation actuelle est évidemment fortuite.
La première victime d’une guerre, c’est la vérité.
Read more at http://www.medias-presse.info/damien-viguier-chaos-au-proche-orient-les-responsabilites-du-gouvernement-francais/51479#KDryuwvycpr9UMkw.99

Advertisements